Des fables et des mythes sur le gril
des questions existentielles de plus en plus douloureuses qui ruisselent
Des appareils scintillants qui collectionnent les interfaces permettant d’intercepter toutes les connaissances induites par prémonition.
Depuis leur observatoire la représentation et le goût tragique des fils électriques et organiques
En nous reliant, ils nous font glisser sur d’irréphénsible semence d’escargots tapissiers
En truquant nos appels téléphoniques débridés, ils goudronnent nos vaisseaux sanguins de résines grises, de panorama post-apocalyptique
Aux phénomènes sismiques qui avancent vers leur stade létal, ils font saigner la dernière passe d’une putain encore inégalée.
En balayant les reliefs du paysage au-dessus qui s’effondrent
En prenant le firmament aux teintes organiques en otage, ils programment leurs larmes de plancton pour une nouvelle soirée
En grelottant dans le vent silencieux
en émettant des pensées mystiques assez pernicieuses
ce qui détermine la direction fiévreuse à suivre : leur domicile céleste
à savoir en haut d’une branche de saule pleureur qui piaille sans limite.

En commerçant d’incalculables équinoxes, ils tentent de ranimer des fossiles matriciels de météore
Et d’immenses univers de vie inconnue

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s