En se vivifiant et en voguant sur les écumes de l’air libre, il existait une jeune femme et dans ses yeux un monde si étrange d’aspirations ascensionnelles !
La jeune femme : réfugiée à l’intérieur de deux tubes de peinture ; deux tubes de peinture ocre rouge, elle contemplait matin, midi et soir les irréalités équatoriales serpentant autour d’elle.
La lumière tremblotante, la lumière de ce monde en silicone noir, avait été jetée aux oubliettes. Dans l’obscurité doucement, elle se laissa tomber mollement dans mes bras tandis qu’on se goinfrait au loin, dans les wagons d’un train, de fantaisies lubriques ; fantaisies lubriques certes mais virtuelles, avilissantes, qui venaient se perdre au milieu de tous ces algorithmes générés par un étrange logiciel.
En éteignant pour de bon leur machine, les passagers du train lui écrivaient des poèmes qui résistaient au feu, aux mensonges, aux masques hilares ; en éteignant pour de bon ma machine, je lui écrivais un poème où il y avait une chandelle oubliée, cachée, puis retrouvée en l’honneur des défunts.
Elle m’observait dans le miroir ; dehors sur la terrasse de sa chambre d’hôtel, émergeant de l’obscurité comme aimantés par le plan fixe, perpendiculaire et délavé, tantôt visible, tantôt perdu à nouveau, de la bobine 5 : des draps sales qui pourraient se satisfaire d’une gueule de bois comme un remède à l’antique initié par des symboles sorciers.
Mes mains caressaient ses jeunes seins monochromes, deux petites bulles fermes à la minuscule pointe sombre ; elle m’apprivoisait et pensait à ce café que nous avions bu ensemble dans une ville sans noyau.
Plus tard, j’ouvrais le tiroir de mon bureau et trouvais aussitôt une enveloppe contenant un tirage de photos floues en noir et blanc. L’enquête pouvait alors commencer.

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s