Jusqu’à passer au courant alternatif, nu

L’air marin et la virée qui s’amorce

Vers l’ouest ; en réalisant la submersion

D’un Nautilus prometteur, en bon fan-

Club de Jules Verne, nous étions

Démontés et défoncés à la Vodka Strogoff  ; des diarrhées

Sanglantes de fondements sanguins comme sur les avants-bras

Comme les anciens rasoirs de barbier et leurs lames de glace

                                                               troublante.

Nous étions bloqués

Dans ces interstices infernaux où s’engouffrait le vent et la procession

Singulière de nos pingouins tous surmontés d’une couronne de fancy-fair

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s