Et si je décidais comme l’éveillé rêveur de lancer des corn-flakes et des strass sur les grands chemins ? En entortillant leurs pensées mystiques monochromes, alors les poubelles se rempliraient de corps psychanalytiques et de métaphores tentaculaires.
Ainsi, en incorporant sous l’humus des forêts noirs de craies et de chewing-gum synthétiques, l’odeur habituelle, musquée et frémissante des alpages délimités par la pluie, altérés par des ténèbres d’outre-tombe, j’avais fluidifié une étendue floue et pâle de faisceaux crépusculaires.
Ici et là, on égorgeait toutes la féminité noire des fleurs et des champs pour oiseaux, perçant à travers des flaques d’eau claire jusqu’à parvenir à cet embryon : le vide des Voyelles !
De mon côté, mû par leurs danses fantasmatiques, pique-niquant sur leur fil de fer alchimique, j’avais lancé dans tous les azimuts des visions d’ailleurs, des S.O.S pour extraire hors de leurs disques durs chargés la bobine cent-quatre vingt treize de Cassandre, techniquement H.S mais, malgré tout, compatible avec toutes ces séquences de bouts amovibles, baroques d’indications occultes !
Projetant synthétiquement sa colonnette d’albâtre en ouvrant le journal de Kurt Cobain, elle était née de mauvaise humeur ; elle travaillait sur plusieurs films en même temps reliés entre eux par un pédoncule très noir, mesuré comme une décomposition kafkaïenne très dissipée !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s