Leur tour de passe-passe brûlant au charbon cérébral, excessif rééquilibrant une lutte effroyable entre les profondeurs de mon appareil Kodak et cet entonnoir immonde qui commence aux racines des arbres cure-dent.

Leur prochaine réincarnation se rétractant à cause du mauvais état des routes, ces hussards informatiques implantent leurs profils isochromatiques obtenus après des enchevêtrements d’anévrisme invincible. C’est aussi, à la fin du carnage, une libération pour tous ces opprimés qui noircissent les extraits de leur table de montage ; ces extraits découpés au cut-up approvisionnent les lasers des usines désaffectées. Et les arbres cure-dent, alors, propagent l’exosquelette de ces séquences réaménagées et étalées sur une carte !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s