Aux deux intersections d’une rue perpendiculaire : les portes vers l’Orient. Et dans cette ville américaine : des vieillards qui géométriquement quadrillent les routes avec les résultats de leur recherche sur le web. Et quelques dizaines de mètres plus profondément sous cette surface : une sorte de jungle babylonienne ; pour mémoriser par avance et par télépathie les bons numéros du loto, il vous faut séjourner dans ce cocon assez longtemps et sentir ainsi son mauvais goût s’ajouter à votre excroissance osseuse !

Les nudités ascétiques de ces portes vers l’Orient recréent une sensation d’activité. Il y a ici et là ces vieillards qui nous accueillent dans cette jungle babylonienne versant le long de ses pentes des fenêtres pop-up joviales. Et le vent des steppes qui nous a conduit jusqu’ici, rééquilibre les longues migrations biographiques.

Pour nous distraire, en glougloutant étrangement avant d’atteindre les sommets du domaine où pullulent de fantasmagoriques mains gantées, des filles charmantes tiennent dans la mémoire de leur ordinateur des séquences cinématographiques très privées !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s