En crapahutant dans les montagnes badigeonnées de trous percés la nuit de la Saint-Jean, en reconnaissant le bon côté de ses immensités galactiques sans pouvoir cependant la définir, en l’associant au gain obtenu, puis perdu, je rêvais d’une occulte, organique mémoire qui pourrait croquer tous ces mots inanimés dans mon carnet de moleskine.

Je poursuivais ma route et, en cultivant les fantasmagories d’une psychologie féminine sur ces plates-formes de mélèzes, dans le gréement de Coltrane comme un clown morphinomane, je me faufilais sur les échelles pour découvrir le marsupial moteur de la Jaguar !

En décodant, à chaque embranchement de ses disques durs, des associations d’idées encore en attente, fuyant la fugacité de ses mirages pharmacopéens, ce moteur d’un genre nouveau, dissocié de son langage d’origine à la fois mathématique et informatique, était, verticalement et dans tous les sens du terme, cuit après cette grimpette intensément expressive, paresseusement crevée et précieusement référencée ensuite dans tous mes carnets !

 

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s