En s’efforçant de recoller pour la énième fois une page déchirée, hérissée d’épines, le mental qui gémit en cartonnant dans tous les azimuts, le mental qui déplace le sac de frappe sans jamais se compromettre. Le mental qui, pour la perspicacité d’une passe, ordonne selon un ordre réfléchi la nudité de ces poupées de porcelaine et leur profane tranquilité.

En occultant d’anciennes fournaises, en se risquant du côté de ces originales jocondes ou du côté de cette vigne qui bourgeonne et entortille ses pensées mystiques monochromes, elle se cache sous l’humus froid des forêts noirs de craies et de chewing-gum synthétique, la perspicacité de cette passe ! En la déséquilibrant et en fragmentant sa cervelle altérée par des ténèbres d’outre-tombe, j’ai réussi à stratifier son sens canonique et son odeur habituelle, musquée et frémissante ; son sens canonique qui ressemble à un appareil à raclette approvisionné en électricité par les jeunes pousses imaginaires du réseau local.

Le réseau local ? Une pointilleuse table de montage qui supporte très mal la nuit, mais qui propage quand même de splendides graines de pollen en raccomodant, pour le rendre flexible, le cerceau de ces strip-teaseuses fantasmatiques !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s