Quand se levaient au ciel les grandes voûtes, dans la senteur des palmes et des chat-rooms en réseau, le soir hurlaient les singes sur les rames immenses et sombres. Et le soleil crevait doucement, asphyxié par l’ombre, en ouvrant le ciel avec de vilaines fumées jaunes et fuyantes comme si de la lumière en coulait.

Elles se déplaçaient tout comme des nuages, puis fatiguées alors d’avoir dévoilé tant de bruit et de délires visuels, elles s’effondraient, retombaient en pluies de munitions rouges. Inopinément la troupe des singes s’introduisait sur la piste.

J’avais les mains moites quand les cris des enfants firent trembler la nuit. Ainsi la nuit trembla quand les enfants virent les singes surexités glisser et s’élever – donnant au Cercle les combustibles pour brûler efficacement – le long d’une corde. Une corde comme comme insérée dans le script ; ce script qui nous attirait tous vers le fond et qui ne connaissait pas la suite, qui nous avait mis au pied du mur.

Quand s’étaient levées au ciel les grandes voûtes, dans la senteur des palmes et des chat-rooms en réseau, nous avions allongé les kilomètres ; des kilomètres de râles tandis que des flèches parfumées au lys pénétraient le Cercle. Un cercle qui suturait la scène à la manière d’une insensible aiguille brûlante.

Dans la senteur des palmes et des chat-rooms en réseau, ils mourraient chacun de leur côté sans vraiment attirer l’attention. En façonnant, au fond, la non-violence de ce monde imaginaire, ils ne pouvaient s’échapper, ne pouvaient que s’enfoncer. Et perdre pied. Maintenant, le soleil brûlait à en noircir la terre ocre ; le black-out du sud était un lieu-dit qui se brisait en crawl !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s