Quand elle revint, déstructurée, entourée de caméras, de perches, de projecteurs et d’ombres chinoises enveloppées par la lumière qui se reflétait sur son écran…

Quand elle revint, dis-je, de ce pays où seul le Bouddha avait échoué, c’était pourtant le même monde, ce monde qui se concentrait uniquement sur l’arôme déplaisant, épicé de son chewing-gum surprenant… Ah Cassandre !

Cassandre ressemblait aux bruissements des étoiles qui suspendaient son petit Popaul dans le vide des cookies au gingembre.

Dans son grenier, Cassandre jouait aussi les sonates de Beethoven qui franchissait à cette heure un terrain vague désolé ; et Beethoven, en tâtonnant dans le noir, inspiré par le secret de sa petite culotte trempée, huilait alors les rouages d’une machine qui ressemblait à un aspirateur cassé.

Tout ça afin de lancer un nouveau djihad de l’autre côté des portes des hôpitaux psychiatriques référencés. Pourquoi dans cette machine démesurée n’y avait-il que des étendues d’articles synthétisés et pas le moindre sens mnémotechnique ?

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s