Au quart de tour se fermant à contre-courant et issu d’une équation à peine résolue, le sang des jacinthes kafkaïennes se déplaçait d’une valve à une autre. Elle nous avait bien requinqué cette timeline de corps nues et leur butin imaginé pour nous comme une silhouette d’origine africaine représentait jusqu’à la déraison d’autres existences !

 Ces jeunes filles collectaient des œufs de Pâques et je m’arrangeais pour offrir à l’une d’elles une filmographie d’antan. Celle-ci ne tolérait pas les clés USB 3.0, les disques durs forcés d’obtempérer, les machines expropriées et tout autre appareil.

Sa silhouette bleue passait en cirant l’éclairage crémeux du laboratoire. Je débranchais les organes venant d’une transplantation d’un autre cobaye ! De magnifiques champignons mortels poussaient gentiment dans le laboratoire tandis que la diablesse s’amusait à poursuivre dans le jardin le pousse-pousse impérial et ses ombres noires. Des ombres noires qui mélangeaient, pour coudre nos paupières, une centaine de friandises polaires avec des brins d’orties, avec un monde de crocodile et nous tous dedans !

Nous tous dedans comme coincés entre les gencives altérées de ce crocodile calcifié ; un crocodile des tropiques qui embrasait notre perspicacité soucieuse comme si il se recueillait après le départ de notre fusée ! L’un de nous, ce troll de Scentless, sous l’éclairage crémeux du schiste argileux de son dentifrice, décodait pour nous les vagues matricielles provenant et s’échappant hors de notre mental. Mais quelque chose clochait dans notre fusée : une nouvelle divinité qui exploitait diverses  techniques africanistes vandalisait les plateformes de notre domicile céleste ; une lueur sacrée entourant ses hélices sur son crâne en manque d’outils étymologiques ! Et de surcroît cette divinité de la nuit nous avait transféré par un branchement électrique, grégorien, aussi obsédant que sobre, dans la gueule du crocodile !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s