Le clairvoyant Scentless !

Depuis le clairvoyant Scentless : notre corps, une histoire de clair-obscur inouïe, des questionnements ; et des voeux épicuriens qui s’exaucent et s’amorcent en oscillant le jeune parti de la scène, les fissures alpines.

Il y a aussi des numéros de téléphone attribués selon des règles très précises, la photo d’une actrice porno, sous cadre, sourire éblouissant, seins pointant en avant de manière tout à fait classique. Il y a, au-delà de la mémoire photovoltaïque de l’appareil, quelque chose, peut-être un air ou un parfum d’astre mourant comme cette Belgébeuse qui a explosé un soir depuis nos fenêtres.

Il y a une calculatrice taoïste, qui livre la somme de toutes ces potentialités et l’idée ou la simple suggestion d’ériger une matrice onirique.

Il y a, du tréfonds des profondeurs, l’actrice qui revient me hanter, cette nuit alors que je travaille sur le point de départ d’un récit ; il y a aussi la lumière d’un clair de lune taoïste, tombée dans ma tasse de café, en m’apportant un arôme floral. Il y a des lambeaux de tente, mêlés à une vie antérieure, et la caillasse du désert de Trisha Yucca. 
Il y a le carton du lot numéro cinq, avec deux anciens portefeuilles en crocodile avec fermoirs en laiton, un carnet en cuir usagé, rempli de notes écrites en langue étrangère et une bouteille de vin rouge millésimé dont l’étiquette a beaucoup souffert.

Il y a de précieux manuels, des idées stimulantes dans ce carnet ; au milieu du capharnaüm, il y a, entre les pages du carnet, des photographies en noir et blanc numérotées ou portant une lettre.
Il y a la diode de sa lampe de poche éclairant le carton contenant les objets. Il y a des papiers où l’écrivain étudie la prononciation de mots souvent rares et complexes d’une langue encore inconnue pour elle.
Il y a cette liste de mots qui semble tout aussi ésotérique que le reste, renvoyant comme un index, aux différentes pages du carnet. Il y a des noms de pseudos inventés de toute pièce par l’écrivain. Il y a aussi, dans ce carnet, un dialecte de Papouasie.

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste A écrit Munchkin Maldonne. L’Acropole du djihadiste : Premier et deuxième Chapitre ! Ainsi que Glapissements dans les Sapins Verts, les trois premiers chapitres. A lire et à suivre Sur https://notesmat15.com/ L’Acropole du djihadiste : Troisième Chapitre à venir prochainement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :