Expressive, simple et courte comme une relique de vieux chiffon

Expressive, simple et courte comme une écorce de kouglof, comme l’extrémité nord du souterrain, la famille est au complet, les méandres du Sahara Occidental collant aux battements de cœur de Catherine, dans ce bureau qui me sert de P.C et où je me suis isolé ; il y a des barreaux noirs qui laissent passer un éparpillement de lumière aliénée comme un jour de nef basse et une champignonnière de rires décantés comme posters dans le bureau.

En mettant échec et mat, en volant la vedette aux rois des vikings, des années lumières, parcourant les tuyaux de canalisation, baignent dans un bain organique de secours pour guérir ! Pour guérir aussi, nous regardons le fleuve noir atteindre l’éveil, l’écriture frénétique et la pluie qui ne tombe pas ; nous marchons sur des pythons noirs, de petits cris accompagnant la nuit des hérons de cristal et des acacias bizutés au fer repeint, étonnés de nourrir ces reptiles que je prends pour des serpents.

Sur des feuilles de papier, un jour de pluie diluvienne, rêveusement, des histoires drôles et des cocottes intensément odoriférantes, qui arpentent de haut en bas les icebergs et les banquises, agacent le moteur primitif de leurs sourires de cabale dans les bois ; nos liasses de billets atterrissant dans leurs poches, une piscine de pythons noirs déborde, tandis que nous fumons religieusement une Craven A, est aussi expressive, simple et courte qu’une fiction mal ficelée, partant à la recherche de notre P.C.

Un avilissement du corps et de l’esprit : l’idée de déverser des flots de pétales sur la tête des rois vikings pour leur baptême tropicale est aussi expressive, simple et courte qu’une programmation dans notre cerveau.

Aussi expressives, simples et courtes que les divinités de Catherine, dans un moment de dévergondage, des femmes en robe noire investissent alors les drakkars vikings.

Aussi expressive, simple et courte qu’une relique de vieux chiffons, sa nudité manichéenne contient des fantasmagories abandonnées. 

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :