L’unique monocle du chimpanzé pour une structuration génétique qui veille à pallier le problème de l’entreprise locale. Avec son portrait à la Dorian Gray qui essaie d’échapper à la violence de la scie, je recouvrais la toile en clouant sur la porte des cabanes au fond du jardin les pages de son livre.

La violence de la scie, jaillissant sous la mousse des forêts, avait fait naître de somptueux poèmes surréalistes. Retournant mollement l’élascticité de ces cerveaux criminels, un moutonnement celtique s’épanouissait sur la moquette.

En traçant une ligne entre leur idée directrice et leur pigmentation, un cliché finalisait une conspiration ; la vitesse des trains, qui découpait les trois nuances du goudron et leur pigmentation, ébranlait le mental des enveloppes télépathiques au-dessus de la bûche ; une véritable langueur botanique qui contenait l’antiquité de leurs plantes !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s