La moonlight de la cité douloureuse !

La Moonlight de la cité douloureuse

La nuit verte est tombée sournoisement sur Mandeville en même temps qu’un brouillard dense, les néons jaunes et bleus de la ville basse forment des halos épâtés dans l’atmosphère, aveuglants et menaçants, et rien ne bouge là-dehors, sinon la cavalcade d’une harde de chiens errants dans le lointain flou, ouvrant sur leur pâleur : des millards de portes.

Si l’on colle une oreille contre le goudron de la rue, on peut entendre une mélodie étouffée, comme le dit le poète aux rayons des étoiles.

Elle se déplace en même temps que l’eau bleue des égouts, parmi les boites de lait et les chaussures et les conserves et les cartons en dissolution, elle serpente et devient progressivement plus audible et plus claire à chaque kilomètres en suivant le courant, la blanche Ophélia flottant là dedans ; et au bout d’un long voyage sur l’eau javellisante, l’on arrive à sa source blafarde.

Ici, l’égout fait un coude et il y a un large renfoncement où se trouve du matériel d’entretien dans des casiers en fer que le Passé sombre pourrait bénir.

Ici, des bougies ont été disposées en cercle autour d’un monceau de déchets et de détritus grand d’au moins un mètre ; quel rêve, ô pauvre folie !

Contre ce trône en décomposition repose un homme à tête de corbeau, en costume de ville usé et trempé il est littéralement assis dans les ordures, posant le pied contre une enceinte d’amplificateur de guitare-basse d’où s’échappe la fameuse mélodie étranglant sa parole.

Il déguste un whisky bas de gamme à même le goulot dans la pénombre étrange de l’endroit, marmonnant quelques paroles inaudibles de temps à autre et ignorant royalement les deux alligators adultes postés à ses côtés, calmes et immobiles comme de fidèles chiens de garde d’une cité puante de Moonlight douloureux.

Ici, les ombres portées sont fascinantes, couchées en leurs longs voiles.

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste A écrit Munchkin Maldonne. L’Acropole du djihadiste : Premier et deuxième Chapitre ! Ainsi que Glapissements dans les Sapins Verts, les trois premiers chapitres. A lire et à suivre Sur https://notesmat15.com/ L’Acropole du djihadiste : Troisième Chapitre à venir prochainement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :