La bible des églises fantastiques

Pour faire trempette dans l’appareil digestif, les cabotines gouttes de pluie déstructurées qui courent sur le comptoir en ivoire de l’impératrice jusqu’à l’exténuation. Pour crapahuter dans la montagne, entourée de caméras, de saignées argentées et d’ombres chinoises, une triplette de rois stéréotypés qui escalade les falaises à mains nues. Pour prendre la poudre d’escampette, de tumultueuses et tragiques forces obscures qui vacillent à la lecture d’une bible pour églises fantastiques.

Le bien et le mal comme racines de bananiers à utiliser en potions magiques. De canoniques conceptions qui encouragent la criminalité des cités d’or et la débâcle des positions de défense contre les forces du mal occulte. En wi-fi ou en réseau, l’écume des vagues qui arrosent les edelweiss : des puces implantées sous la peau qui se dressent sur leurs ergots, finissant le paragraphe de J. K. Rowling.

Un mal aux origines des raffinements les plus orientales qui culbute les technologies à la pointe. Cependant, au fonds des puits séduisants, des propositions de rachat des soieries précieuses soufflent, en venant des alpages, des stratus sucrés !

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :