Les fumeurs noirs de la ville de Hong-Kong !

À Hong-Kong, vaticinant à la page trois d’un livre à la traduction bancale, le système adverse des pensées des fumeurs noirs, mendiait quelques miettes d’attention.
En effet, la vastitude des sujets évoqués dans ce bouquin, et leurs kyrielle d’injures alchimiques, en avait fait travailler des méninges, alors sous les effets enchantés du kif qu’ils fumaient mélangé à du tabac.

En avait fait apparaître, aussi, bien des hésitations avant d’allumer ce tabac : une saine décision du gouvernement, alternant la rigoureuse forme de l’oppression et le style des grands orateurs, les avait relégué au statut nocif d’emmerdeur chaque fois qu’ils hésitaient à brûler une clope ou qu’ils se décidaient à la mêler avec le chanvre indien, en ignorant les grandes stratégies des grandes compagnies comme Phillip Morris… ainsi que leur marketing aussi tapageur que chimérique qu’on voyait afficher sur les panneaux publicitaires de la ville de Hong-Kong.

Enfin, me retrouvant en haut d’une tour de verre, je devais répertorier toute cette aveuglante publicité sévissant à Hong-Kong qui n’affectait nullement les consommateurs : une perte de temps, d’énergie et d’argent qui aurait pu être utilisé pour promouvoir les bénéfices du cannabis vantées dans le miraculeux ouvrage de ces drogués aux dents jaunes.

A propos de l’auteur notesmat15.com

Poète surréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :